Qu’est-ce que c’est ?

Vendredi 14 avril. Gare de Nîmes. Il est à peine 9 heures du matin, mais la foule se presse déjà devant les horaires de train. Les roulettes des valises crissent sur le sol froid. Le bruit des pas y fait écho. Plus loin, un employé passe le balai sur les marches des escaliers. Elles seront bientôt de nouveau sales. Il le sait. Peut-être que cette femme à l’air pressé y renversera quelques gouttes de son café. Peut-être que de la terre et de la poussière s’incrusteront entre les planches de bois en composite. Mais peu importe. Il fait son travail. Il le fait correctement.

Plus loin, voilà qu’un homme essaie de comprendre comment fonctionne le distributeur. Il répète qu’il ne sait jamais si l’on met les pièces de monnaie avant ou après la commande. Sa naïveté fait sourire les passants. Un sourire bienveillant, pas mesquin. Et continuera ainsi, toute la journée, ce ballet incessant. Les employés verront défiler des centaines de personnes. Ils sont les yeux et les oreilles de la gare. Les voyageurs eux, se pressent toujours sans faire attention. Drôle d’habitude, que de se voir sans se voir.

Qu’est-ce que le blog « Entre deux trains » ?

Ce blog, sans prétention aucune, a pour vocation de raconter la vie dans une gare. « Entre deux trains », on patiente, on s’occupe comme on peut. Et pourquoi pas en discutant ? Le blog va être sectionné en plusieurs parties. La page « Portraits », comme son nom l’indique, va laisser place à une série de portraits de voyageurs et employés. Celle-ci sera d’ailleurs complémentaire de la partie « Histoires à raconter », où plusieurs anecdotes seront classées. Les « Faits divers » feront acte de ce qui s’est passé dans les gares visitées. Les « Enquêtes » interrogeront voyageurs et personnel sur des questions en rapport avec l’actualité. Sous forme de micro-trottoirs ou d’articles plus élaborés.

Enfin, les « Dossiers » traiteront un sujet particulier en fonction de la période de l’année. Par exemple : l’affluence au moment des grandes vacances ou des fêtes de fin d’année, le sentiment de sécurité, les destinations choisies, etc.

Pourquoi cette idée ?

Actuellement étudiante à l’École supérieure de journalisme de Montpellier, j’habite Nîmes et je suis en contrat professionnel à la rédaction de Vaucluse Matin, journal local situé à Avignon. J’utilise ce moyen de locomotion de temps en temps. L’idée de ce blog m’est d’ailleurs venue à la gare de Montpellier, alors que je rentrais chez moi, en surprenant un jeune couple en pleine dispute. Il se passe des choses insoupçonnées dans une gare. Au-delà des faits divers et des tracas du quotidien liés aux retards des trains ou aux perturbations sur les lignes, parfois, des moments cruciaux de notre vie s’y passent. Un appel attendu depuis longtemps, un train pour nous emmener vers des proches perdus de vue, des bonnes et des mauvaises nouvelles qu’on y apprend, des joies et des peines. Ce sont ces tranches de vie que j’espère retranscrire au mieux dans ces articles.

Mélanie DOMERGUE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s